_::Villes Allant Vers::_

Accueil > > ::_Contenu de l’atelier_: :

::_Contenu de l’atelier_: :

jeudi 12 février 2009, par Xavier LETON

Contenu de l’atelier :

Les « VillesAllantVers » proposent aux habitants de Marseille — Fr, de Béjaïa — Alg ,et de Madrid - Es, de participer à des ateliers multimédia matériels et virtuels ( audiovisuel, écriture, arts graphiques). La création collective qui en découle permet de décrypter l’espace urbain et les pratiques sociales, communes et individuelles qui l’habitent, à travers la notion de ”Parcours”.

Déroulement :
/Résidence/
— 15 jours à 1 mois.
/Atelier/

— Nombre de séances : 12 à 15 de deux heures.

— Amplitude du projet : de 3 à 6 mois, selon la fréquence des ateliers.

— Nombre d’intervenants par séance : 1 à 2.

J’ai mis au point le processus de création des « VillesAllantVers » décrit ci-dessous. Ce processus varie et s’adapte en fonction du contexte, de l’équipe encadrante et des contraintes locales. J’assure ces étapes et je délègue à des artistes, après un temps d’échanges et de formations.

L’appropriation de « VillesAllantVers » par ses participants assure une continuité au projet artistique. La plate-forme d’échange, les forums permettent de continuer le travail à distance.

Les points importants sont :

- Les Parcours Individuels (collecte de données, processus de scénarisation) :
La notion de « Parcours » en tant qu’histoire racontée (création de textes écrits/énoncés - dessins).
La notion d’« Itinéraires » en tant que suite de directions permettant à quiconque de parcourir un itinéraire (création de textes écrits/énoncés - dessins, jeux d’écritures des itinéraires).
Choix d’une rue et des objets associés extraits du parcours des participants.

- Le Parcours Commun (Mise en commun des ressources, réalisations des films et des objets plastiques) :
La « Ville Invisible », mise en commun des données (mise en relation des rues, création d’un plan d’une ville improbable issue de la ville de réalisation).
Les « Films », le jeux des objets (les réalisations par les participants de courts films dont la scénarisation est extraite des exercices d’écritures/dessins).
La « Valise », les nombreuses données collectées nous permettent de créer une valise en tant qu’objet de mémoire.

Toutes ces étapes,
nous permettent d’initier les participants à la captation, des sons, images fixes et en mouvement.
Nous accompagnons la réalisation des itinéraires présents en compagnie de chaque participant.
Nous collectons des objets rencontrés lors de ces parcours (sons, images, objets) choisis par les participants.

La restitution des données virtuelles :
- Site Internet,
initiation au montage, à l’édition de données sur Internet (logiciels CMS : Spip, Logz, Joomla, wordpress, etc.).
Montage et édition des données textuelles, sonores et visuelles, Photocomposition des dessins (logiciels : Gimp, photoshop, audacity, etc.).
Programmation des émissions de la Web Télévision « VillesAllantVers ».

La restitution se partage en réseau virtuel et réel, les données sont restituées et partagées sur internet, entre participants de différents pays, sous la forme d’un site (consultation individuelle – réseau virtuel) conçu comme un espace d’échanges inter-culturels.

La restitution des données matérielles :
- installation « in-situ »,

Réalisation des points de rencontres et d’échanges des différents ateliers.
Préparation des deux temps de « l’installation ».
Projection et distribution des plans des « Villes Invisibles »
Présentation et projection des films réalisés en commun.
Échange du contenu des « valises » entre les participants, les valises objets sont ensuite restituées aux participants.

Du réseau virtuel nous passons au réel avec une installation à partir des valises–objets des participants. Ces valises leur sont nécessaires pour montrer / échanger avec d’autres participants, d’autres ateliers, dans d’autres pays, leur parcours. Elles sont un peu le passeport de chaque atelier.

Ces installations auront lieu à Marseille au Théâtre du Toursky, à Béjaïa au Théâtre Régional de Béjaïa, à Madrid lors du Festival International Madrid Sur, à l’initiative de l’IITM. Le public présent participe à l’ensemble de cette mise en commun.

Un second degré d’échanges à travers des émissions radio et vidéo
diffusées via le podcast (Itunes) ainsi que via les téléphones portables.
Les écrits de chacun seront lus et enregistrés.
Tout un chacun pourra consulter un parcours sur son téléphone portable,
et s’il est dans la ville, le réaliser en découvrant les témoignages audio et vidéo.

Ce mode de restitution pourrait être considéré comme « gadget » s’il n’était pas précédé d’une réelle activité sur le site internet, telle que la création de communautés via des forums, des mailing-lists, des lettres d’information, la programmation d’émission télévisée, c’est-à-dire un travail conséquent d’information et d’échanges de données.
Si ce travail d’information est pleinement assumé et incité, les échanges
et les créations de réseaux devraient se faire entre les ateliers des villes participantes.

Des échanges réels entre les participants de Béjaïa, Marseille et Madrid pourront avoir lieu en 2009/10, sous réserve de financements.
Ils seront invités dans leur ville respective, à une semaine de rencontres, visites culturelles et ateliers de pratiques artistiques en prolongement des ateliers « VillesAllantVers ». Ces rencontres pourront être l’occasion de valoriser leurs productions lors d’installations dans d’autres lieux partenaires.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?