_::Villes Allant Vers::_

Accueil > > ::_Ville & Vie ?_: :

::_Ville & Vie ?_: :

mercredi 9 décembre 2009, par Xavier LETON

Et si nos parcours dans la ville, témoignaient de nos parcours de vie ?


La ville est un espace de vies. Nous la parcourons sans la voir. Nous l’utilisons sans savoir quelles influences elle exerce sur nous, pas plus que nous ne savons pas en quoi nous la transformons. Elle nous concerne tous. Quels que soient notre âge, notre sexe, notre nationalité, nous la traversons. Elle est construite et pensée par d’autres, pour nous. Ceux qui la pensent et la dessinent, l’habitent aussi. La penseraient-ils pour eux ? Elle nous semble changer malgré nous. Et pourtant dans ces rues et ces quartiers, les habitants dessinent diverses identités. Nous la visitons souvent pour la première fois à travers un plan, alors que d’autres nous invitent à nous perdre en elle.
C’est à partir de ces paradoxes que je désirerais questionner la ville en questionnant ses habitants. C’est le point de départ de cette création intitulée les « VillesAllantVers ». Une invitation au voyage, suivant un tracé souple et précis : les ateliers de création, pour arriver à construire et identifier le lien abstrait qui unit Ville et Vie sous la forme d’une installation « In-Situ » et « Internet ».

Atelier 2009 — Madrid, Las Musas

Cette création, intitulée Les « VillesAllantVers » marche dans nos pas, rebondit sur les traces que d’autres ont laissées, ricoche sur les objets que nous ne voyons plus, lorsque, par habitude, nous empruntons une rue. Les « VillesAllantVers » s’articulent autour de notre relation aux villes, aux rues, aux objets issus du quotidien, fonctionnels, anodins, sans histoires semblent-ils ? Ces objets visuels, sonores, olfactifs, portent des sensations qui s’intègrent à nos trajets quotidiens parfois au point de disparaître. Mais ils laissent des traces, dessinent des frontières dans notre mémoire. Ces trajets et les objets qui les jalonnent semblent se désintégrer. C’est pour cette raison que je vous propose de leur prêter une attention particulière afin que, par la création, ils retrouvent une place au présent, et parlent de notre rapport aux villes.

Atelier 2009 — Béjaïa
La femme couchée au sommet de la montagne

Ces réalisations reposent sur des ateliers de création multimédia virtuelle et matérielle. Les différents médias utilisés sont autant d’accès possible à la création. Ils permettent aux participants de choisir un mode d’intervention approprié à ses sensibilités et à ses compétences. Que ce soit par le texte, la parole, le dessin, nous pouvons tous raconter un de ces « parcours » que nous effectuons en ville. C’est en croisant et liant ces représentations de « parcours » que les participants construisent une « Ville Invisible », extraite de la ville réelle, de son occupation quotidienne et répétée, et de notre désir de la représenter.

Atelier 2009 — Madrid, Las Musas

Lors de ces « parcours », les participants choisissent un lieu qui leur semble particulier. Ils collectent les objets avoisinants dans une valise, en tant qu’objets témoins chargés d’histoires. Ils les emportent, avant de les restituer sous la forme d’une installation « In-Situ » et d’une installation sur Internet. Chaque objet témoigne d’un espace particulier, de frontières, d’une attention particulière portée à un objet dans cet espace commun qu’est la ville. C’est cet espace commun que les participants aux « VillesAllantVers » tentent de s’approprier.


Les « VillesAllantVers »
Proposition poétique
Les « VillesAllantVers »
Dossier explicatif

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?